Comment se préparer à l’allaitement pendant la grossesse?

Comment se préparer à l’allaitement pendant la grossesse?

Vous venez d’apprendre l’heureuse nouvelle que vous êtes enceinte ? Et vous avez peut-être déjà décidé que vous souhaitez allaiter votre bébé ? Souvent, cette question nous vient à l’esprit très rapidement après la confirmation de la grossesse.

Maintenant vous vous demandez : Est-ce qu’il faut ou est-ce qu’on peut se préparer à l’allaitement avant l’accouchement ?

Il y a tout un tas de conseils que nous trouvons sur internet et sur les réseaux sociaux, tels que l’application de crème hydratante aux seins pour éviter les crevasses ou le massage et l’étirement des mamelons pour faciliter la prise du sein par bébé.

Femme enceinte 9 mois grossesse allaitement

Il faut savoir que la partie la plus importante de la préparation se fait naturellement et automatiquement : que la mère ait ou non décidé d'allaiter, son corps se prépare à l'allaitement tout au long de la grossesse. Les seins augmentent en volume, l'aréole, cercle de peau colorée entourant le mamelon, change de couleur et devient plus foncé, les glandes de Montgomery se développent…

La vraie préparation passe plutôt par l’information de la maman à devenir avant de donner naissance à son enfant. Mieux vous êtes informée moins vous êtes submergées d’informations après la naissance de votre enfant.

Cela passe par :

  1. Avoir toujours entendu parler de l'allaitement comme la manière normale de nourrir un bébé. D'en avoir entendu parler en famille, à l'école, dans les livres, les magazines, sur les affiches, à la télé, au cinéma...
  2. Rencontrer des femmes qui allaitent dans les groupes de mères. Il y a des associations qui proposent également des café-rencontres autour de l’allaitement.
  3. Lire des livres de référence, tels que « Mon allaitement sur mesure » de Carole Hervé ou « L’allaitement – De la naissance au sevrage » de Dr. Marie Thirion.
  4. Rencontrer une conseillère en lactation (IBCLC) pendant la grossesse pour connaître quelques bases de l’allaitement, pour pouvoir poser toutes les questions et mettre à plat toutes les craintes que nous pouvons avoir
  5. S'informer sur les pratiques en matière d'allaitement du lieu où l'on a prévu d'accoucher. Qu'en est-il de la première mise au sein ? Sépare-t-on l'enfant de sa mère pendant la "période sensible" des deux ou trois premières heures après la naissance ? Laisse-t-on le bébé avec sa mère pendant la nuit ? etc.
  6. S'informer non seulement sur l'allaitement, mais plus généralement sur le comportement normal d'un nouveau-né. Trop de futurs parents arrivent à l'accouchement dans l'ignorance totale de ce qu'est la réalité de la vie quotidienne avec un bébé, et avec des attentes totalement irréalistes. Du coup, si le bébé ne fait pas rapidement ses nuits, réclame à téter avant le délai prescrit, a des coliques, etc., ils vont se sentir perdus, incompétents... et arrêter l'allaitement, accusé de tous les maux.
  7. Préparer un carnet de contacts en cas de besoin d’information (IBCLC, sage-femme, d’autres mamans allaitantes, …). Cela permettra de réagir et demander conseil rapidement si une problématique survient pendant l’allaitement. Ne restez pas seule et entourez-vous de personnes compétentes et bienveillantes.

Informez-vous sur l’allaitement un maximum avant votre accouchement pour pouvoir faire face à la vague d’idées reçues que vous pouvez entendre de la part de professionnels de santé insuffisamment formés, de la famille ou de tout autre public. C’est aussi le moment d’inclure votre partenaire afin qu’il puisse vous soutenir et vous aider à vivre votre allaitement le plus sereinement possible. Car il ne faut oublier que, comme pour un bébé, l’allaitement cela se vit à deux.

 

Source: La Leche League France